Accueil
  Carte de la Chine
  Forum
  Vidéos
  Boutique

Pékin (Beijing) :
  Pékin
  Cité Interdite
  Place Tianan'men
  Grande Muraille
  Temple du Ciel
  Palais d'été
  Temple du Soleil
  Temple des Lamas
  Colline du Charbon
  Autre
Xi'an :
  Xian
  Hua Shan : montagne
  Armées de terre cuite
Shanghai :
  Shanghai
  Le Bund
  Jardin Yu
Hong Kong :
  Hong Kong, le Peak
Sichuan :
  Chengdu
  Pandas géants
  Jiuzhaigou
  Songpan
  Huanglong
Guangxi :
  Guilin
Yunnan :
  Kunming
  Shilin

Pratique :
  Forum
  Vos photos
  Livre d'or
  Liens
  Contact


Songpan : trek à cheval dans les montagnes du Sichuan

Songpan, est une petite ville des montagnes du Sichuan, relativement peu touristique, où l'on ne croise pas le déferlement des cars de touristes chinois, qui m'a laissé un excellent souvenir. Un séjour improvisé à la suite de la lecture d'un paragraphe dans le guide Lonely Planet à propos des treks à cheval qui m'a orienté vers cette ville, suivant la visite du magnifique site de HuangLong, a été pour moi une expérience extraordinaire, me laissant des souvenirs inoubliables. La ville, située probablement autour de 2500m d'altitude, est pittoresque et a le charme d'une cité montagneuse ancienne, qui mélange culture Han (chinoise) et tibétaine; le centre ville situé dans les murs d'enceinte est constitué d'un croisement de 2 routes perpendiculaires : on y trouve de nombreuses boutiques d'aliments ou d'objets divers particulièrement intéressants pour les touristes (vêtements en peau de loup, de lynx, etc) et restaurants chinois. J'y ai mangé, comme souvent dans le Sichuan, de merveilleux plats de yak grillé aux épices.
L'hébergement que l'on y trouve est relativement spartiate, les chambres non chauffées sont glaciales à cette période (heureusement les couvertures chauffantes sont fournies), mais très bon marché (chambre double à 100 RMB = 10 €). J'y suis resté 3 nuits, profitant pour faire deux treks à cheval d'une journée chacun: le premier sur la crête des montagnes, le second pour rejoindre un petit village tibétain (voir les photos de rouleaux à prières et grands voiles de prière) de l'autre côté de la montagne, où l'on peut découvrir la campagne chinoise et son agriculture archaïque : certains paysans labourent leurs champs avec une charrue tirée par des boeufs, et même l'extrême pauvreté d'un paysan devant labourer son champ à main nue.

A propos des treks à cheval : Il suffit de se rendre dans l'unique agence de la ville : "Shun Jiang Horse Treks", située à 30m de l'arrêt de bus, à côté du gros hôtel (qui est aussi géré par l'agence). On peut alors choisir les treks que l'on souhaite d'une durée de 1 à 7 jours, dont les prix négociables varient autour de 150 RMB/jour/personne (15€). Les treks comprennent la location des chevaux, des guides (non anglophones, mais cela n'est pas bloquant), des repas que ceux-ci prépareront, et des couchages pour les treks qui le nécessitent. Inutile de savoir faire du cheval, les chevaux sont dressés et suivent l'équipée (chacun reste seul sur sa monture, sans attachement, d'où la grande sensation de liberté). Après s'être familiarisé avec sa monture, il est relativement aisé de la commander, et l'on acquière une certaine autonomie, toujours sous la bienveillance des guides. Les chevaux ont le pas sûr, mais j'avoue qu'au début du trek, cela fait très peur lorsque l'on emprunte les chemins escarpés très pentus, bordés de précipices, et qu'on n'y est pas habitué: les glissades de quelques pattes du cheval sur le sol humide dans les passages difficiles donnent des émotions ! Les repas que les guides préparent sont simples, mais très corrects : soupes de pattes et des pommes de terre avec quelques épices et légumes, le tout bouilli sur un feu de camp improvisé dans la montagne, ce qui en assure l'hygiène.

Toutes les photos ont été prises le 30 et 31 octobre 2005.

Mes photographies :

Rue principale de Songpan: Bei Jie



Trek à cheval: arrivée dans la vallée


Ces chutes d'eau (Nuorilang Waterfalls) sont majestueuses, surtout de par leur taille.


Vue de Songpan depuis les montagnes



Vue de Songpan depuis les montagnes



Sommets enneigés des montagnes du Sichuan


L'eau très calme du lac permet des reflets époustouflant de cette nature paisible.


Pause au sommet de la montagne


Les chevaux en profitent pour brouter un peu d'herbe entre deux plaques de neiges, on est à plus de 400m d'altitude.


Le guide regarde le splendide paysage.



L'autre guide rassemble les chevaux.



Mon cheval se repose.



Portrait du 2ème guide.


Guide chinois, de race Han (non tibétain), qui a déjà plus de 60 ans...


Un autre cheval blanc.



Les guides préparent le repas, épluchant les pommes de terre.



Les guides préparent le repas



Yak des montagnes.


Le nom chinois du Yak signifie littéralement boeuf poilu !


Crête de la montagne.



Mon cheval à nouveau.



Le repas est bientôt prêt.



La marmite à déjà beaucoup servi.



Préparation du repas.



Le guide ouvre le chemin.



Magnifique cheval blanc du guide.



Paysage des flancs de montagne.



Splendide vue de la montagne du Sichuan


Les formes carrées que l'on distingue sont des prés cloturés que les paysans montagneux utilisent pour faire paître leur bétail.


Splendide vue de la montagne du Sichuan (2)



Vue des sommets enneigés.



Pont sur la rivière près du petit village tibétain.



Les chevaux se reposent dans le petit village


On peut apercevoir les grandes parobles dont sont équipés les plus grosses maisons


Chemin de campagne dans le village tibétain.



Route principale traversant le village.


j'aime beaucoup cette photo qui montre des villageois à l'heure du déjeuner, jouant aux cartes. Les femmes portent toutes un masque blanc. C'est dans cette cabane que nous avons déjeuner. les guides ont préparé à nouveau leur repas classique à base de pates et de pommes de terre.


Cuisinière tradiotonelle chinoise ancienne, poîle au bois.



Intérieur de la chaumière, dans la cuisine, la pièce principale.



Grands drapeaux tibétains de prière.


Ces drapeaux sont placés dans le village même.


Rouleaux tibétains de prière.


Les inscriptions sur les rouleaux sont en langue tibétaine, ces rouleaux contiennent également des textes à l'intérieur, enroulés. Lorsqu'on les fai tourner, à chaque tour, les prières sont ainsi dites.


Maison aux rouleaux tibétains de prière


On peut distinguer le texte sur les panneaux et de nombreuses svatiskas, ces croix auxquelles ressemblent la croix gammée (mais en sens opposée).


Portail d'entrée d'une maison du village



Deux villageoises lavent leurs légumes dans la rivière.



Pont en bois sur la rivière.



Vue à travers le pont en bois.



Maisons proche du village.



Plante de la montagne.


Est-ce un chardon ?


Vue du haut de la montagne.


On distingue les fancs de la montagne avec de nombreuses terrasses, les sommets enneigés, et la ville dans la vallée.


Arrivée dans Songpan.


Songpan est une ville de montagne peu développée, on trouve souvent des troupeaux, des yaks, des chevaux, en pleine rue !


Cheval en train de brouter.



Statue à l'entrée de l'enceinte de Songpan.


Cette statue symbolise l'union entre les peulples chinois (Han) et tibétains, qui fût réalisée par la force lorsqu'un prince chinois s'est marié à une princesse tibétaine.


Statue principale de Songpan observée par une jeune garçon chinois.



Rue principale de Songpan (Bei jie) au crépuscule.



Rue de Songpan.



Pont central sur la rivère Min He.


Ce très beau pont est largement illuminé la nuit, il prolonge Zhong Jie.


Paysan labourant son champ avec une charrue tirée par des boeufs.



Habitants se déplaçant à cheval sur les routes de montagnes.



Vue depusi la montagne.



Vue depusi la montagne.



Vue depusi la montagne.


 

Chine - Pékin, Xian & Shanghai, Sichuan & Guilin, Hong Kong - photos & videos - tourisme, voyage
Mes autres sites : Malaisie / New York / Voyage Asie / Paris Photos